Histoire(s) de dire

COLLECTER LA PAROLE
La première étape du projet « Histoire(s) de dire » est de véritablement libérer la parole autour de sujets délicats. Pour ce faire, il faut créer un espace de liberté et d’écoute. Ce lieu permettra de partager des expériences vécues par le biais de la parole.

FAIRE ENTENDRE, TRANSMETTRE
Dans un second temps, une fois la parole recueillie, nous voulons créer un outil pédagogique favorisant l’échange et la transmission.
Il s’agit de sensibiliser le public et de l’informer autour de sujets sensibles. C’est aussi l’opportunité de déconstruire les représentations et ainsi de modifier les positions et jugements.
Il est important de faire écho aux questionnements et aux préoccupations des participants.

DISPOSITIF AUDIO DE CAPTATION IN SITU
La force du projet « Histoire(s) de dire » réside dans sa simplicité. Un dispositif mobile d’enregistrement audio crée un espace de liberté, de parole et d’écoute. Le public, invité à venir s’exprimer de manière individuelle sur des sujets « sensibles » (sexualité, famille, etc.), est guidé par un interviewer expérimenté garant de la libération de la parole grâce à une écoute attentive. Il est aussi possible d’adjoindre une captation vidéo des entretiens.